Tous les articles de Greg Pascon

Matin Première, du mépris dans le petit-déjeuner

Matin Première, du mépris dans le petit-déjeuner

Je ne crois pas qu’il soit très pertinent d’écouter la radio, de regarder la télé ou de lire la presse, de se mettre en colère et puis de prendre le temps de communiquer les motifs de son énervement. Ça prend du temps, beaucoup de temps et ça bouffe plein d’énergie qui pourrait être utilisée pour faire d’autres choses – comme produire du contenu ou des dispositifs qui contribueraient à changer le paysage médiatique. Bref, je préfère rester fidèle au bon vieux slogan « don’t hate the media, be the media ! ». Et pourtant, après avoir assisté en direct et par hasard à une chronique diffusée sur La Première ce lundi 15 juin, aux alentours de 8h20 du matin, j’ai envie de mettre brièvement de côté cette intime conviction, sans trop savoir pourquoi. Je suppose que ça viendra en écrivant…

Que faire des faux débats d’après « émeutes »?

Que faire des faux débats d’après « émeutes »?

Évidemment, le climat n’a pas commencé subitement à se détériorer la semaine passée. Il n’a pas fallu que le Maroc se qualifie pour la coupe du monde en Russie, que Vargasss92 débarque à Bruxelles et que ces deux évènements entrainent ce que des commentateurs plus autorisés qu’avisés décident de qualifier « d’émeutes » pour qu’on se rende compte que le ciel ne cesse de s’obscurcir.

Le grand sketch médiatique

Le grand sketch médiatique

Vous aussi vous avez déjà eu cette terrible impression que les médias diffusent en continu une immense blague qui se fait passer pour la réalité? Entre icônes photoshopées, leaders politiques hors sol et récits composés de clichés fabriqués à la truelle par des experts en commentaire, on se demande « m’enfin d’où sort le monde qu’il nous racontent »?