Pouvoirs et Société

Changer de film

Changer de film

Cette analyse prend corps au lendemain du rassemblement au Parc de la Boverie dimanche 28 mars autour du collectif «Même pas peur» à qui, sois-dit en passant, je fais un big up pour son courage. Courtisé par les adeptes du grand reset, torpillé par les virologues Facebook, dénigré par les médias et stigmatisé par les politiques, faut être un peu givré pour emprunter un terrain pareillement miné… Petit tour d’horizon entre les tranchées…

Ceci n’est pas un consensus

Ceci n’est pas un consensus

Le film « Ceci n’est pas un complot » de Bernard Crutzen défraye la chronique. Autour de nous, sur les réseaux sociaux, la tension est maximale. Les polémiques éclatent dans tous les sens et les invectives pleuvent. Les apprentis-bergers balayent le film et son propos d’un revers de la main en renvoyant tout cela à l’infameuse nébuleuse du « complotisme » ; les étouffé-es qui n’en peuvent plus des mesures crient leur révolte ; enfin toutes sortes d’intervenants prennent le propos au sérieux et le déconstruisent avec soin, pour en montrer les limites, les raccourcis ou même les raisonnements fallacieux.

L’école d’après #1

L’école d’après #1

Le texte qui suit a été écrit par deux professionnel.les de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles à la fin de la tumultueuse année académique 2019-2020. Il exprime donc leur état d’esprit d’après confinement et développe une analyse de la situation construite à partir des expériences vécues et des infos connues au mois de juin. Il est inactuel mais nous permet justement de comprendre un des enjeux majeur de la rentrée scolaire 2020.