Revue du web

Le Digital Labor est conçu pour ne pas avoir l’apparence d’un travail

Le Digital Labor est conçu pour ne pas avoir l’apparence d’un travail

Surfer, naviguer, explorer – le temps passé par chacun d’entre nous sur Internet semble surtout relever de la découverte, du loisir et du fun. Pourtant, l’apparente générosité des entreprises du web, pourvoyeuses de contenus et d’outils dédiés à la convivialité, s’accompagne de bénéfices records et d’un marketing agressif. Ces nouvelles industries ont en effet réussi à valoriser le moindre de nos gestes sur la toile, et c’est le travail volontaire des internautes eux-mêmes qui concourt à l’optimisation continue de ces services… le tout sans rémunération. [via Jef Klak]

Je suis là pour vendre un produit appelé football

Je suis là pour vendre un produit appelé football

Des logos Adidas et Coca-Cola partout, des milliards dépensés pour des stades qui resteront vides — plutôt que pour les enfants des favelas, des droits télés aux tarifs ébouriffants… Depuis quand, le foot et son Mondial servent à ça, de sac à pubs ? Dans Comment ils nous ont volé le football, Fakir Éditions répond : depuis les années 70. Depuis l’arrivée de Joao Havelange à la tête de la Fifa, lui qui fut, pour la libéralisation du ballon rond, l’équivalent d’une Thatcher ou d’un Reagan…

Le front des Médias Pas Pareils

Le front des Médias Pas Pareils

Ce week-end du 23 et 24 mai se sont déroulées à Meymac (Corrèze) la troisième édition des rencontres des médias libres et du journalisme de résistance. À l’issue de celles-ci, les participantes et participants présents proclament ces rencontres médiatiques comme permanentes et se fédèrent par l’intermédiaire de l’association  » Rencontres Médiatiques « , organisatrice de l’évènement.