Uncategorized

Mais que fait la presse??

Mais que fait la presse??

29.09.10 : Manif’ de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) « contre l’austérité » – 100.000 personnes selon les organisateurs, 56.000 selon RTL-TVI. Le collectif « precarious united », participant au No Border Camp (NBC), a lancé un appel aux travailleurs précaires afin qu’ils les rejoignent pour défiler avec les Syndicats. Midi : la Police fédérale lance son opération d’arrestations préventives massives contre les travailleurs précaires qu’elle soupçonne d’avoir décidé de répondre à l’appel de «precarious united ». Environ 150 personnes sont arrêtées, certaines à leur sortie du NBC, d’autres dans le métro.

Fin du monde, prédictions et autres cataclysmes

Fin du monde, prédictions et autres cataclysmes

C’est sûr, on va tous crever, comme le chante si élégamment Didier Super. Mais le monde nous survivra. Le monde ? Ou la Terre. Ou l’Univers. Ou quelque chose de cet ordre. Enfin peut-être. Car la question de la fin du monde hante les hommes depuis bien longtemps. Pas tellement ceux de l’Antiquité, pour lesquels l’univers était incréé, et donc éternel. Les grandes religions monothéistes ont toutes leur effrayante petite idée sur la fin de toutes choses. Saint Augustin ne dit-il pas que le monde tel que nous le voyons est en train de mourir ? Si la création résiste, touchons du bois, jusqu’à aujourd’hui, les prédicateurs ont passé le relais aux Cassandre scientifiques, pour qui nous sommes également tous en sursis.

Molenbeek : petite cité méditerranéenne

Molenbeek : petite cité méditerranéenne

Depuis la fin des années 50, Bruxelles est célébrée comme une ville internationale et cosmopolite. Tout au long de nos reportages, nous essayons de comprendre si Bruxelles est plutôt une ville multiethnique – soit une juxtaposition de communautés différentes avec peu ou pas de lien entre elles – ou plutôt une ville interculturelle, soit une ville qui réussi à produire du métissage culturel. Dans ce numéro, balade curieuse dans les quartiers de Molenbeek, ville natale de l’immense jazzman Jean « Toots » Thielemans, où flottent des effluves de Méditerranée.

A travers l’histoire

A travers l’histoire

De quoi nos ancêtres pouvaient-ils donc bien avoir peur ? Sans doute, comme nous, de tout et de rien, mais peut-être n’étaient-ils pas toujours prêts de l’avouer. On peut pointer un glissement progressif du paradigme de la peur. Grosso modo, l’homme a d’abord eu peur de la nature et des forces cosmiques/ démoniaques/ divines. Il a ensuite eu peur de lui-même et de son semblable, de sa violence déchaînée, de ses guerres, avant que la psychiatrie puis la psychanalyse ne le persuade que son moi n’était qu’un cloaque de pulsions monstrueuses – alors qu’il s’imaginait bon sauvage, au moins depuis Rousseau, mais ce n’est jamais que la figure inversée de la horde sauvage. Plus récemment, il s’est mis à craindre les prothèses qu’il s’est crées, sa technique, le fruit de son travail et de son imagination, cela même qui a réussi à domestiquer les forces de la nature et la peur qu’elle inspirait autrefois.