Les lauréats des C4 d’or

Download PDF

Dans le cadre de ses Nuits du Paradoxe d’Avril, l’ASBL « D’Une Certaine Gaieté » organisait ce mercredi 4  une soirée spéciale pour célébrer le vingtième anniversaire du magazine  C4  qui, depuis 1992, explore notre quotidien.
Événement majeur de la soirée, la remise des C4 d’or, avec King Lee alias l’Enfant Pavé en maître de cérémonie.
Depuis quinze jours, « D’Une Certaine Gaieté » proposait, via un vote en ligne, l’élection  de plusieurs personnalités.
Une occasion rêvée pour l’équipe rédactionnelle de C4  de remercier  tous ceux et celles qui constituent une source infinie d’inspiration pour alimenter les dossiers du magazine.

Après un chassé-croisé de deux semaines et un suspense maintenu jusqu’à la dernière minute, les C4 d’or ont été distribués à titre de « remerciement » ― que chacun a pu interpréter comme il le souhaitait.

Les lauréats des C4 d’or sont :

  • Pour son travail de chef de chantier de la démolition du premier pilier des pensions,  le Ministre Vincent Van Quickenborne a remporté le C4 d’or de la politique du bien-être social avec 30,9% des suffrages.
  •  Lakshmi Mittal, nominé pour avoir enfin trouvé une solution radicale à la problématique de l’industrie liégeoise s’est vu adjuger le C4 d’or de la culture durable avec 41,5% des voix.
  • Meister Benelux SA, nominé pour pour avoir westernisé le conflit social, s’est octroyé l’indispensable C4 d’or du gardiennage de la paix avec un score de 34,9%.
  •  Lakshmi Mittal a, pour avoir permis aux sidérurgistes de se réinventer un avenir, été élue meilleur facilitateur de carrière avec 27,4% des voix.
  • Le liégeois Pierre Kroll s’est quant à lui imposé dans la catégorie du pigiste le plus people avec 41,1 % des votes.

Comme une cérémonie de remise de récompenses ne serait pas complète sans prix honorifiques, le comité des C4 d’or a attribué des C4 d’honneur.

Le premier a été attribué à sa Majesté le Roi Albert II pour l’ensemble de sa carrière
Le second a été attribué au dessinateur Phil, pour sa contribution au magazine depuis sa création.

Cette soirée, placée sous le signe de la bonne humeur entre dérision, pied de nez et remerciements chaleureux, s’est déroulée dans une l’atmosphère unique à la fois fidèle à « D’Une Certaine Gaieté » et à la cité ardente où rien n’est décidément comme ailleurs.

Photos de la soirée sur notre page facebook

The following two tabs change content below.