DataLab, dig into the internet

Download PDF

En collaboration avec Tadda!, l’Entonnoir vous invite ce 19 décembre à un « laboratoire data » à partir de 10h jusqu’à 18h. Nous explorerons des données brutes sur la thématique du travail. Salariat, chômage et tout ce qui tourne autour, voyons ensemble si les idées-reçues survivent à l’épreuve des chiffres!

Les enjeux de l’open data (et du traitement des informations brutes en général) ne pourront êtres rencontrés que si nous sommes à même de comprendre et de traiter ces données. Et tant qu’à faire, si on peut les rendre attractives et sexy.

C’est ce que Tadda! nous propose : une présentation non exhaustive de différents outils pour réaliser de la dataviz (visualisation infographique) sur des données brutes que nous rechercherons ensemble. Pour le reste, il s’agit bien d’un laboratoire, pas d’experts face à des lambda. Partageons nos compétences et nos savoirs!

DataLab

19 décembre à partir de 10h jusqu’à 18h. Possibilité de se restaurer à prix libre à midi. CasaNica 23 rue Pierreuse 4000 Liège

Exemples de sujets à traiter :

– Quelle est la proportion du chômage dans les impôts?

– Comment se répartit la population dans les tranches de rémunération ? (Homme / Femme, Jeune / Vieux, Allochtone / Autochtone, Ouvrier / Employé, …)

– Quel est la durée moyenne d’un CDD ?

– Que représentent les aides à l’embauche dans le budget de l’état (ou plus intéressant, remis à l’échelle de l’impôt) ?

– Quel est le coût de l’activation des chômeurs (à nouveau le remettre à l’échelle de l’impôt serait super intéressant) ?

–  Quel est le NAIRU pour les différents pays d’Europe ? ( et aussi qu’est ce que c’est que le NAIRU ? ça sert à quoi ? Quel impact a-t-il sur le salaire moyen dans le pays ? )

 

Quels sont les fichiers qui vont être traités ?

– Les fichiers qu’on aura trouvés d’ici là, ceux qu’on trouvera sur place, ceux que les gens auront amenés.

– Dans tous les cas il faudra les agréger, les convertir et les traiter sur place.

 

Concrètement, Tadda! il va faire quoi?

– Rechercher des data et des ressources avant.

– Amener des software sur place.

– Amener des bouquins avec de très belles illustrations de dataviz pour montrer ce que c’est et comment ça peut être beau.

– Partager les savoirs déjà acquis ( R, Illustrator, Processing, Excel, gCalc, mysql, … )

– Si le temps le permet, amener quelques oeuvres déjà produites.

 

Le public, on l’invite à faire quoi ? Doit-il venir avec de la matière, du matos ?

Idéalement le public est invité à participer à l’atelier en amenant :

– de la matière première

– du savoir-faire ( stat / graphisme / … )

– des questions concrètes sur le sujet

– de la curiosité

– des exemples de dataviz qu’il aime bien

dans tous les cas un ordinateur portable c’est pas du luxe !

 

Vous pouvez d’ores et déjà contribuer à la préparation du DataLab en nourrissant le pad collaboratif : http://piratepad.net/0udR2Ixpsf

 

= Resources =

La singulière beauté des données

L’ère de la Dataviz commence aujourd’hui

L’Open Data n’est pas un outil de la transparence

Les Data en forme

Anyone can do it : Data journalism is the new punk

Beautifull visualization

 

The following two tabs change content below.
L'entonnoir est un projet média de l'asbl "D'une Certaine Gaieté"

Derniers articles de l'entonnoir (voir tous)

Il y a 3 commentaires

  1. Greg Pascon

    parmi les questions à traiter, j’en apporterait bien trois (au moins) supplémentaires au panier :

    – essayer de voir comment le travail évolue dans un bassin productif donné : quels types d’emploi (avec quel statut) apparaît? comment les volumes d’activités évoluent selon les secteurs?

    – quelles sont les données qui se cache derrière la catégorie de métiers en pénurie? quelle quantité d’investissement publique faut-il pour combler cette prétendue pénurie?

    – quel est la part du salariat classique dans la production? et quelles sont les autres formes statutaires d’emplois (tentative de créer des profils de travailleurs mutants)?

Publiez vos réflexions