Ce qu’On appelle « germanophobie »

Download PDF
Emmanuel Todd contre l’Europe, ou le bon goût de la raisonLire la version allégée D’un côté, les nationaux-populistes forcément germanophobes et dont les passions souverainistes relèvent du folklore quand il ne s’agit de la gériatrie. De l’autre, les démocrates, les vrais, les purs, incapables de bassesses et qu’un sens tout wébérien des responsabilités amène à conclure au caractère incontournable de la construction européenne et, partant, du couple franco-allemand.

Embedly Powered

The following two tabs change content below.

Greg Pascon

Bricolage et désordre conceptuel, toujours en version bêta, amateur d'ouvertures dans le dos de la défense.

Publiez vos réflexions