Referendum YA !

Download PDF

La nouvelle est tombée hier sur la tête des Espagnols, déjà bien abasourdis par des années de crise économique : le roi Juan Carlos abdique en faveur de son fils Felipe ! Alors que les médias en profitent pour revenir sur la « carrière » de Juan Carlos, des milliers d’Espagnols se sont saisis des réseaux télématiques pour demander un referendum. Pourquoi un referendum ? Pour demander une république !

Plusieurs manifestations ont eu lieu en Espagne, mais aussi à Bruxelles et à Liège. L’appel liégeois a été lancé par le parti Podemos via Facebook. Ce sont alors une vingtaine d’Espagnols, entre 20 et 30 ans, dont une grande majorité de femmes, qui se sont retrouvés place du Marché au pied du Perron.

Hoy, Juan Carlos por fin ha abdicado.Un Rey que nos impusieron sin dejarnos nunca decidir que queríamos los españoles. Ahora es el momento de que el pueblo hable y decida.
En Liege, también queremos salir a la calle, queremos llevar unidxs en una sola voz: Por la tercera República!
Os esperamos a las 20h en el Perron de Liege, en la place du Marché!

On pouvait lire une simple pancarte posée sur le sol : « Referendum YA » (« Referendum maintenant »).

Referendum YA

Assis en cercle, ils sont restés une heure à discuter et échanger sur l’avenir de l’Espagne et la possibilité d’avoir une nouvelle république. Une membre de Podemos était présente et a commencé par évoquer le travail de son parti en Belgique : une réunion tous les samedis à Bruxelles et l’arrivée de cinq députés au Parlement. « Il y aura beaucoup de travail, ce sera difficile ».

Referendum YA - 02/06/2014

Chacun a aussi pu exprimer certaines inquiétudes :

– « Si on obtient une république, est-ce que ça ne va pas revenir au même ? »

– « Si on change d’institution, il faudra aussi changer les politiques… »

– « Que fait-on de la monarchie si on arrive à avoir une république ? Que fait-on de leur patrimoine ? »

L’annonce de l’abdication a été faite devant cinquante militaires. Pour Marta, présente hier soir, cette mise en scène a contribué à « faire peur » : « Avec le referendum, les générations qui ont vécu le 23-F pourraient avoir peur, cette peur des militaires que nous, jeune génération, ne ressentons pas. » Une autre explique que sa grand-mère n’est pas sortie de chez elle pendant deux semaines après le Coup d’Etat du 23 février 1981… « Et l’armée est la seule institution à n’avoir pas été renouvelée depuis la démocratie ».

Autre point d’interrogation : « Si on touche à la Constitution pour établir une nouvelle république, ça touche aussi à l’unité de l’Espagne et à la question de l’indépendance de la Catalogne et du Pays Basque … »

Referendum YA - 02/06/2014

À la fin de ce rassemblement, tous ont émis l’idée de continuer à se mobiliser et d’éventuellement constituer une assemblée : « Il faut bouger à l’étranger, mettre de l’énergie pour informer ceux qui sont à l’extérieur ! Il faut aussi que les Belges sachent que les Espagnols n’ont pas choisi la monarchie, elle leur a été imposée et nous sommes nombreux à vouloir un referendum, et une république ! »

 

The following two tabs change content below.
Bourlingueuse du dimanche, exploratrice du quotidien, Wallifornienne à Paris.

Derniers articles de Hélène Molinari (voir tous)