Les Studios du Horla

Download PDF

studios du horla capture site

 

Les Studios du Horla sont une ASBL dont les buts sont l’exercice, la promotion et la transmission des pratiques artistiques. Dans leurs actions sur le terrain, ils se veulent soucieux des questions d’environnement et de citoyenneté.

Seuls ou en réseau, ils animent des ateliers, accueillent des collectifs de création et organisent des événements et des résidences artistiques. En plus de l’Avide Centenaire, ils organisent aussi le festival Brotsch & Mamott (festival de marionnettes) et se produisent dans des spectacles avec le Petit Théâtre du Horla (représentations théâtrales avec ou sans marionnettes, visites bonimentées de Liège) et Les Faucheurs de Troubles (musiques traditionnelles, danses citoyennes et autres avec 7 formations : Tant Pis pour les Voisins, Les Rois du Macadam, The T housand Sails, Dollmen , Les Gozettes, Jovano , Alfa).

 

Manon Vadjaraganian en parle mieux que nous : 

 » Les Studios sont nés en 2009 autour du théâtre de marionnettes. Maintenant, ils recouvrent tout ce qui est représentation théâtrale produite par l’association.

L’objectif était de fournir une structure administrative pour des activités existantes qui commençaient à bien fonctionner (le petit théâtre ainsi que de la musique folk traditionnelle qui agrégeait petit à petit plus de musiciens). Les Faucheurs de Troubles sont nés, regroupant plusieurs groupes qui font chacun leur bonhomme de chemin.

L’objet social de l’association est assez large au niveau de notre champ d’action, de sorte à pouvoir embrasser tout l’éventail des arts et de la culture.

Actuellement, l’orientation glisse de plus en plus vers l’éducation permanente : Les Studios du Horla produisant déjà toute une série d’ateliers à destination de publics variés. Le style d’atelier le plus vieux et le plus expérimenté tourne clairement autour du théâtre action. À côté de cela, des ateliers nous sont commandés et donc créés à la carte.

Avant de faire du spectacle, nous étions un groupe de potes qui organisaient déjà ensemble des événements. Et ça continue puisque beaucoup de notre temps est consacré à des activités telles que, par exemple, des tables d’hôtes avec découverte de jeunes artistes. Avec l’expérience, nous sommes capable de prendre en charge des cantines pour plusieurs centaines de personnes.

La dynamique au sein de l’association est très amicale. Notre objectif premier en la créant est que la structure serve les gens et non l’inverse. Si celle-ci n’a que 5 ans, notre groupe d’amis réalise des activités artistique ensemble depuis 10 ans !

Nous avons vraiment pris soin de travailler le relationnel au sein de l’association, mais aussi dans l’intimité amicale en veillant à faire la part des choses tout en cultivant le relationnel comme un des moteurs principaux de l’élan de l’association. Nous pensons que si les projets fonctionnent bien, c’est aussi parce que, derrière, il y a ce plaisir de faire des choses ensemble. Parce que quand on prend du plaisir, on dégage une énergie plus efficace, meilleure, plus originale. Mais il est clair que dans cette manière de voir les choses tu ne comptes pas tes heures !

N’ayant ni président, trésorier ou secrétaire, Les Studios du Horla fonctionnent de manière horizontale. Ils n’ont pas de point de vue officiel sur la culture. Sauf que les choses doivent être faites avec amour. Je pense que c’est un critère que nous partageons tous. « 

Propos recueillis par Grégory Robert

The following two tabs change content below.
Bourlingueuse du dimanche, exploratrice du quotidien, Wallifornienne à Paris.

Derniers articles de Hélène Molinari (voir tous)

Publiez vos réflexions