Des majorettes walliforniennes

Download PDF

Moi, quand on me parle de Wallifornie, je songe à Melchior Wathelet, à Sopranal et … aux majorettes. Me demandez pourquoi. J’imagine la fierté de porter l’uniforme en déambulant au milieu des chancres urbains. De lancer le bâton dans la grisaille d’un ciel si bas qu’un canal s’est perdu. C’est de la pure poésie wallifornienne vous dis-je.

Alors, je ne boude pas mon plaisir car les majorettes (espèce en voie d’extinction) sont à l’honneur ce mois de février à Liège dans deux expos.

maj-sab

Sabina Sebastiani, une photographe liégeoise que nous connaissons fort bien à l’asbl « D’une Certaine Gaieté » et de qui nous avions déjà publié un portfolio dans le magazine C4 expose ses majorettes de Huissignies (Hainaut), une troupe assurément oldschool puisqu’elle accompagne une fanfare fondée en 1900. La troupe, elle, naît en 1963 et n’a probablement jamais changé d’uniforme depuis. En les voyant parader, on a subitement l’impression de se retrouver sur un champ de bataille du côté de Waterloo. C’est à voir au théâtre de la Courte-échelle, rue de Rotterdam 29 à 4000 Liège. Expo accessible lors des heures de représentation des spectacles et ce, jusqu’à la fin du mois de février.

Anthony Anciaux est montois. Lui a shooté du pur jus wallifornien (en tout cas, comment moi je me l’imagine). Il s’agit de la troupe de Jemappe, commune du Hainaut également. Le photographe nous montre des personnages attachants dans des costumes et des environnements improbables. « Voyage en Wallifornie », à la galerie Satellite, rue du Mouton Blanc à 4000 Liège jusqu’au 12 avril [Plus d’infos].

The following two tabs change content below.

joe napolillo

Manday de luxe à l'asbl D'une Certaine Gaieté, buveur de café zapatiste et blogueur entre 4 et 5h du matin

Derniers articles de joe napolillo (voir tous)

Publiez vos réflexions