Communiqué d’acteurs et actrices de la culture liégeoise à propos du Covid Safe Ticket

Download PDF

 

Nous soussigné·e·s, actrices et acteurs culturels à Liège sommes préoccupé·e·s par diverses mesures nous concernant et particulièrement par l’annonce d’un prochain « Covid Safe Ticket », obligatoire à l’entrée de nos lieux. Tout cela survient dans la continuité d’une prolifération de normes provinciales et communales rendant de plus en plus compliquée la réalisation concrète de nos projets actuels ainsi que de nos missions.

Depuis dix-neuf mois, nous subissons un traitement dévalorisant à travers l’usage répété de cet étrange concept d’ « activité non-essentielle », quand pour nous la culture reste un levier absolument essentiel à l’émancipation individuelle et à la compréhension mutuelle, ce qui place nos associations en première ligne du contact et de la sensibilisation du public. Au terme de cette longue période d’infantilisation et d’expectatives, on nous force à présent à construire et à entretenir un système de contrôle généralisé des publics.

Nous ne pouvons évidemment y consentir. Nous ne pouvons accepter l’absence totale de prise en compte de tous les efforts déployés pour la réduction des risques éventuels que courent les participant·e·s à nos activités et cela pour nous imposer un dispositif conçu sur mesure pour les évènements « de masse ».

Nous sommes capables de construire, avec nos publics et en respectant leurs spécificités que nous connaissons bien, des protocoles et des pratiques de réduction des risques adaptés à nos lieux et infrastructures ; au moins autant, sinon plus qu’un « Covid Safe Ticket » dont la pertinence sanitaire ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique (en effet, le CST entretient l’illusion d’une protection garantie pour les personnes présentes à nos évènements alors qu’il n’impose un testing systématique qu’à une partie de notre public n’offrant donc pas une protection globale de l’ensemble des participant·e·s). Ce travail de terrain ne devrait pas être entravé mais soutenu par les autorités. Il pourrait ainsi être efficacement complété par une dynamique de testing organisé par la Ville de Liège (à l’occasion d’évènements nécessitant le déploiement de telles ressources). Il va sans dire que, pour éviter tout traitement discriminatoire, dans un souci d’équité et finalement d’efficience, ce testing devrait être gratuit pour toutes et pour tous.

Nous ne pouvons pas accepter de jouer un rôle dans la mise en place d’un dispositif de contrôle qui nous apparaît comme étant en violation avec le droit des patients (article 8 de la loi du 22 août 2002) et dont le caractère discriminatoire a été dénoncé par la Ligue des Droits Humains (avis du 29/09/2021) et par le Conseil de l’Europe (avis du 31/03/2021). Nous tenons enfin à rappeler aux autorités que si nos missions sont essentielles, elles ont néanmoins des spécificités qui les distinguent de celles dévolues à la police. Le contrôle des publics ne saurait en faire partie et sa mise en pratique concrète dépasse d’ailleurs le cadre contractuel du personnel qui fait vivre nos associations. En conséquence, nous demandons fermement aux parlementaires wallon·ne·s de refuser de soutenir le projet de loi régional visant à nous imposer l’application d’un « Covid Safe Ticket ».





Signataires

À la courte échelle

Amala Musique

Autre Terre

Barricade Asbl

Black Roots Asbl (Blues-Sphere)

Cafétéria Collective Kali

Caméra-ect

Centre Liégeois du Beau-Mur Asbl

Cercle du Laveu

Collectif contre les violences familiales et l’exclusion (CVFE)

Compagnie Hop Ar Noz

CP-CR

D’une Certaine Gaieté Asbl

Festival Voix De Femmes Asbl

Identité Amérique Indienne ASBL

Kachinas (Laboratoire d’écologie politique)

Kultura

La compagnie « Espèces de… »

L’Aquilone Asbl

L’Armande Asbl

Le Carnaval du Nord

Le Ventre de la baleine

L’Essentiel en Éveil Asbl

La Casa Nicaragua

La Chaufferie-Acte1 (Liège)

La Grande Ourse (librairie de quartier)

La Maison des Jeunes de Sainte-Walburge

Les Grignoux

METAL (Mouvement des Etudiant.es Travailleur.euses des Arts en Lutte)

Musée de l’Éphémère

Péniche Légia

Peuple et Culture ASBL

Sauvage Sauvage

Supervue Festival

Théâtre du Sursaut (Structure de création)

White Market asbl 

Zététique Théâtre

Aurélie Charneux (Musicienne)

Catherine Wilkin (Artiste comédienne)

Christine Sumkay (Comédienne/Improvisatrice)

Dorothée Pietquin (Professeur de guitare et musicienne)

Emmanuel Baily (Musicien)

Fanny Vadjaraganian (Artiste et administratrice de Rutabaga asbl)

François Bijou (Chanteur)

Gaëlle Berthelot (Animatrice – Chargée de projet à l’Espace Georges Truffaut)

Héloïse Ferrara (Styliste)

Jean Debry (Musicien)

L’Enfant Pavé (MC de l’effondrement)

Ludivine Bourgeois (Travailleuse de la culture)

Ludovic Bastille (Animateur 48FM)

Marie Zinnen (Musicienne)

Marco Vanleyssem (Animateur bien-être au centre culturel Ans/Alleur)

Michèle Baiwir (Employée à l’Espace Georges Truffaut)

Pierre Clément (Employé du Festival de Liège / Manège Fonck)

Plouette Sylvain (Comédien et metteur en scène)

Stéphane Kaufeler (Travailleur chez Arsenic Asbl)

Thierry Müller (Comédien, citoyen en insoumission)

Xavier Gazon (Musicien)

The following two tabs change content below.
L'entonnoir est un projet média de l'asbl "D'une Certaine Gaieté"

Il y a 3 commentaires

    1. Elisabeth

      Bravo et merci pour tous ceux comme moi qui seront privés de sorties pendant 2 mois et demi sauf si on arrive à se choper ce virus… Quand même triste de devoir raisonner comme ça 😔

  1. Patricia Lonhienne

    Bravo, bravo, bravo… comment un gouvernement « d’élus » (auto-élus faudrait-il dire, mais….) ose-t-il décider de ce qui est essentiel pour les citoyens? Le vaccin, le masque, les restrictions, l’angoisse, les mesures discriminatoires, la terreur diffusée au Jour Mal télévisé avec un soin jaloux, c’est essentiel, ça? La culture tient nos âmes et nos êtres d’une seule pièce. Nous ne sommes pas des « puzzles »…

Publiez vos réflexions