Exploration du quotidien & enquêtes sauvages

Politique

Entre février 2020 et juin 2021, D’une certaine gaieté a édité trois ouvrages et évidemment, comme tout éditrice qui ce respecte, nous avions hâte d’enfin pouvoir rencontrer du public pour partager avec lui l’amour immodéré que nous portons à ces trois livres – ce qui n’avait presque pas pu être fait jusqu’ici. Nous attendions donc avec impatience de pouvoir participer à nouveau aux Fugueurs du Livre qui se tiendra ces 04 et 05 décembre au Musée Curtius, à Liège.

Le 1 décembre 2021

par D'une Certaine Gaieté

podcast -

Le 16 mars 2020

Suite à la Marche des Communs qui a fait étape à Durbuy – marche à laquelle certain-e-s d’entre nous ont participé, le Collectif du vendredi de la Cafétéria sociale Kali a invité le Collectif S.O.S. Durbuy à une première rencontre à Liège. L’Entonnoir en a profité pour faire une interview de Chantal, militante de S.O.S. Durbuy.

Le 1 juillet 2017

Le 14 juin 2017

Jeudi 25 mai, 18 heures. La cinquième étape de la Marche des Réparations s’achève à Walcourt, en compagnie de Dorothée Dujeu, une animatrice du Centre culturel local.

Le 12 juin 2017

Bon c’est vrai, au départ, je pensais juste aller faire une très belle balade au soleil. Une balade avec des tracts, des drapeaux, des casquettes et des militants connus de vue…

Le 8 juin 2017

20 mai 2017, 10 heures du matin. Ils sont partis. De Liège, d’abord, puis de Tournai, une demi-heure plus tard, parce que ceux qui devaient partir de là ont commencé par se perdre en voiture, 30 km pour rien, c’est malin !

Le 2 juin 2017

J’ai longtemps fait mes courses au Delhaize de la chaussée de Forest (aujourd’hui Carrefour) et au fil des mois j’y ai sympathisé avec Eddy, un SDF convivial qui faisait régulièrement la manche là, devant l’entrée.

Le 28 avril 2017

Jeudi, je vois cette affiche collée sur la vitrine d’un immeuble vide, à côté de la grande surface où je me rends pout acheter de quoi manger. Affiche est sans doute un grand mot.

Le 18 avril 2017

Je vous ai écrit il y a quelques mois – fin juin exactement- pour vous demander explicitement de revoir le projet de loi que vous prépariez concernant les psychothérapies. Vous avez fait, comme on dit, la sourde oreille.

Le 27 janvier 2017